Modèles Eulériens pour l'interaction fluide-structure: discrétisation et applications (Mirco Ciallella, ENSAM Bordeaux)

Séminaire « Analyse numérique et équations aux dérivées partielles »
Salle de réunion - M2

Les problèmes d’interaction fluide-structure surviennent dans un large éventail d’applications et leur simulation numérique est extrêmement difficile. Les modèles eulériens pour l'interaction fluide-structure ont été récemment développé car ils permettent de simuler assez facilement des problèmes multidimensionnels avec de grandes déformations grâce à un traitement implicite de l'interface (Level-Set, dans notre cas).

Ces modèles s'appuient sur les caractéristiques dites rétrogrades qui sont définies comme la carte inverse de la déformation, et corrèle l'emplacement d'un point matériel à sa position initiale. La stabilité est un problème bien connu pour les approches où le fluide et le solide sont résolus en même temps. Pour cette raison, plusieurs travaux ont été consacrés à la dérivation de schémas implicites et semi-implicites. Dans cette présentation, un aperçu des modèles eulériens est donné, ainsi que différentes approches pour les discrétiser et améliorer les contraintes de stabilité.


X Facebook