Diffusion de savoirs dans un contexte élitiste, le cas de E. J. Wilczynski et de la Géométrie Différentielle Projective (1900-1923) (Samson DURAND, GHDSO Paris)

Séminaire « Histoire des Mathématiques »
Salle Visioconférence, Bâtiment M3
Au début du 20e siècle, Ernest Julius Wilczynski débute des recherches sur ce qu'il appelle la « géométrie différentielle projective ». Sur la période 1900-1923, son pouvoir scientifique et institutionnel augmente progressivement : il devient l'un des spécialistes de la Géométrie les plus publiés dans les journaux de recherche de son pays et occupe de nombreuses positions de pouvoir dans des institutions mathématiques. À partir des années 1930,  l'historiographie va régulièrement associer Wilczynski à une « école étatsunienne de géométrie différentielle projective » dont il aurait été le « leader ». Je partirai de ces observations pour me demander à quoi renvoient ces catégories historiographiques de « leader » et d’« école » et comment ont-elle pu être construites ? Le but de mon exposé sera de comprendre comment la situation particulière d'un individu dans un contexte mathématique élitiste, lui a permis d'être présenté comme un chef de file d'une école de recherche de renommée internationale en géométrie différentielle projective. L'objectif historiographique de mon exposé sera ainsi de sortir d'une histoire expliquant les parcours personnels par des récits d'exploits de recherche mathématiques ou de bons choix de carrière, pour à la place chercher à montrer comment un contexte social particulier rend possible et favorise l'émergence de telles figures individuelles.

X Facebook